Service client

Comment aménager une cuisine en longueur ?

Le choix d’une cuisine en longueur appelée cuisine en I ou encore cuisine couloir, s’impose quand l’espace manque et que la pièce est étroite. À première vue, ce type d’implantation semble manquer d’ergonomie. Cependant, avec de l’inventivité et de bons conseils d’aménagement, il est possible d’en optimiser les volumes et les perspectives. On vous dit comment !

Cuisine en longueur

Les particularités d’une cuisine en longueur

Généralement, une cuisine en I trouve sa place dans un passage ou dans le prolongement d’un mur d’entrée. Ouverte sur le salon ou la salle à manger, elle peut aussi être fermée, dans un couloir. Parfois mais rarement, une cuisine en longueur est suffisamment large pour aménager ses côtés en largeur ou envisager une implantation en deux linéaires parallèles… Dans ce cas, on a la possibilité de conserver le triangle d’activité et de répartir les équipements entre trois zones distinctes afin de faciliter la circulation et l’ergonomie.

Dans tous les cas, une cuisine en longueur est étroite, rassemble l’ensemble des équipements qui la constituent sur un seul et même mur linéaire. Dans une implantation en I, le triangle d’activité s’applique différemment et devient aplati. Si il diffère dans cette implantation, il continue de remplir sa fonction à savoir : optimiser la cuisine en l’organisant autour de trois pôles d’activité (pôle froid, pôle lavage et pôle cuisson). L’application de ce fameux triangle d’activité permet donc de réduire les déplacements inutiles et de faciliter la réalisation des tâches.

Pour rendre une cuisine en I fonctionnelle, pratique et esthétique, il faut donc savamment combiner plusieurs astuces…

Du rangement et encore du rangement…

Pour une cuisine en longueur qui ne manque pas de rangements, prenez de la hauteur ! Du sol au plafond, exploitez tout le mur avec une multitude de rangements plus hauts et plus profonds que les modèles standards. Pour gagner encore plus de capacité, optez pour de l’électroménager de petite taille (plaque à deux foyers, petit lave-vaisselle, four et micro ondes en hauteur…).

Jouez avec les bonnes couleurs

Petits espaces : optez pour des couleurs claires

Pour les petits espaces, le choix de teintes claires en peinture et pour le mobilier haut favorise une impression de largeur et de grandeur. Pour cette illusion de volume, il n’est pas nécessaire de compter sur un blanc immaculé : vous pouvez privilégier des teintes lumineuses et douces comme les blancs crème, les pastels gris ou argileux.


Grands espaces : créez un contraste tout en harmonie

Si votre cuisine en longueur est ouverte sur une grande pièce et que vous souhaitez créer le contraste pour distinguer les deux espaces, vous pouvez différencier leurs couleurs. Le contraste peut aussi s’opérer en séparant les espaces par un bar, en jouant sur les coloris de meuble et du plan de travail ou en différenciant les revêtements de sol : parquet pour le salon et carreaux de ciment pour la partie cuisine par exemple…

Autre point, pour une cuisine en I ouverte sur une pièce, préférez des équipements design discrets et encastrés pour une esthétique sans faute.

Travaillez la lumière

Pour soigner la lumière, en particulier dans une petite cuisine en longueur, on privilégie des sources de lumières encastrées au dessus de l’évier et du plan de travail pour l’éclairage dit fonctionnel. Pour l’éclairage décoratif, on peut embellir avec une belle suspension et des spots pour valoriser le mobilier.

Autres astuces ? Une crédence en miroir qui renvoie la lumière ou une belle séparation en verrière.